ktha compagnie

…Et si tu n’avais qu’une seule chose à ( ) dire ?

Tentative de saturation bienveillante de l'espace public par l'écrit.

Le monde nous parle avec ses mots, un langage souvent publicitaire ou informatif, légal ou incitatif. Le monde nous sollicite à longueur de journée. Pour cette édition de TerritoireS en QuestionS la ktha a proposé une tentative de saturation bienveillante de l’espace public par l’écrit et nous a posé une question. On l’a lue, on l’a oubliée, on y a pensé cinq minutes ou toute une journée, on y a répondu si on le souhaitait.

Ce message unique, qui n’était pas un slogan est apparu progressivement dans les rues, les bars, les journaux et sous toutes les formes écrites que nous pouvions détourner ou ajouter au monde jusqu’à le rendre incontournable. L’action avait son épicentre au métro Olympiades et a rayonné à partir de cet endroit.

… ET SI TU
N’AVAIS QU’UNE
SEULE CHOSE À (ME) DIRE ?

… ET SI
TU N’AVAIS
QU’UNE SEULE
CHOSE À (TE) DIRE ?

… ET SI TU N’AVAIS
QU’UNE SEULE CHOSE À ( ) DIRE ?

mentions

dans le cadre de TerritoireS en QuestionS #3 de la coopérative de Rue et de Cirque.

newsletter

Pour recevoir les actualités de la ktha, laissez nous votre adresse. (Environ un e-mail par mois)