ktha compagnie

La machine qui vient => stade

Du 16 au 29 septembre 2005 la ktha compagnie expérimente en résidence avec EnCourS à Villeurbanne son projet d’installation du triptyque la machine qui vient au centre de la pelouse d’un stade.

Le stade c’est l’endroit spatialement repoussé, presque toujours implanté aux périphéries géographiques et pourtant absolument centré médiatiquement. C’est l’espace qui revient quotidiennement dans nos téléviseurs, sur toutes nos chaines. C’est le lieu où se jouent les grandes communions populaires relayées unanimement par nos médias. C’est l’endroit aussi où chacun reste à sa place : quelques élus ont l’autorisation de fouler la pelouse, le commun reste autour, dans les gradins ou derrière les retransmissions planétaires. C’est là où chacun a le droit (le devoir?) de commenter l’action.

Le stade c’est le vecteur de l’intégration de l’individu dans la foule. A modeste échelle, jouer la machine qui vient à même la pelouse du stade en plaçant l’individu spectateur dans le dispositif de l’adresse au public, c’est-à-dire dans le même espace temps symbolique et réel que les acteurs de ce qu’il regarde, c’est lui reconnaître son intimité, le désintégrer de la foule.

newsletter

Pour recevoir les actualités de la ktha, laissez-nous votre adresse. (Environ un e-mail par mois)